Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Culture -> Tourisme -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Tourisme - Ardenne d’hiver

Le plat pays ? La Belgique n’est pas que cette grande plaine littorale évoquée par Brel. Elle possède aussi des reliefs vallonnés dont le point le plus élevé culmine à 692 mètres au-dessus du niveau de la mer, à Botrange, dans les Hautes-Fagnes. C’est-à-dire dans l’Ardenne.

Nous sommes dans cette partie de la Belgique qui appartient à la Wallonie, donc à l’univers francophone, au voisinage de la France, de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg.

L’altitude se tient en moyenne entre 400 et 600 mètres.

Ça ne ressemble pas à l’Himalaya mais la Belgique y prend des airs particuliers, notamment en hiver car la neige qui y tombe reste — d’habitude — au sol pendant plusieurs semaines. Sur le plateau de l’Ardenne, la température est inférieure de 5 °C à celle de la côte.

Une Belgique en effet particulière puisqu’y vit autour de Saint-Vith et d’Eupen une population qui, au quotidien, parle l’allemand, la troisième langue officielle du pays avec le flamand et le français.

Comme on peut s’en douter, cette région au carrefour de cultures différentes et de puissants empires politiques a connu une histoire pour le moins tourmentée, dont le dernier haut fait d’armes a été, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la bataille dite des Ardennes qui a vu s’affronter très violemment les forces du Reich et les troupes des Alliés.

Expliquons tout de suite la distinction entre l’Ardenne et les Ardennes. Au sud de la frontière s’étendent la France et son département des Ardennes, lui-même sillonné par la Meuse d’historique et guerrière mémoire.

En conséquence, les Ardennes se partagent, les géographes vous le diront, entre l’Ardenne française et l’Ardenne belge, qui, elle, occupe l’ancienne forêt des Ardennes, voici très longtemps appelée Ar-Denn par les Celtes, autrement dit « les chênes ». Simple, n’est-ce pas ?

Dans les Hautes-Fagnes, on se croirait presque... au Québec. Ce plateau, affirment certains Européens qui ne craignent pas les comparaisons, c’est presque la toundra !

Les hivers y sont longs et rigoureux : les premiers gels se font sentir dès septembre et la neige y tombe jusqu’en avril.

Et parfois même en mai. Leurs landes et tourbières, parsemées de sapins et de bosquets, sont fréquentées par les cerfs et les sangliers, les belettes et les renards.

S’y donnent également rendez-vous plus de 150 espèces d’oiseaux, un régal — pour les yeux — pour tout ornithologue qui se respecte.

Les paysages « âpres, voire dramatiques » des Fagnes, lit-on dans les guides, attirent les âmes romantiques, les amoureux de la nature et du grand air.

Ils y trouvent en toute saison des lieux de randonnées, randonnées qu’ils peuvent poursuivre à leur aise par toute l’Ardenne, pour en admirer soit le paysage, l’architecture de ses villages ou l’animation de ses marchés publics.

Ou pour avoir des surprises. Savez-vous, par exemple, qu’on y trouve des Cantons-de-l’Est ? Cependant, vous vous en doutez bien, leur personnalité n’a pas été marquée par les Loyalistes... Et connaissez-vous le village de Redu ?

Quelques rues, des maisons de pierre grise, un décor tranquille. Et 25 librairies spécialisées qui vendent livres rares, livres d’art, livres d’occasion : depuis 1984, en effet, Redu se consacre « entièrement » au livre. Devenu une référence dans toute l’Europe, il reçoit plus de 350 000 visiteurs chaque année.

J’y étais l’automne dernier avec des amis — belges, évidemment — qui m’y ont fait découvrir des tas d’auteurs wallons que je ne connaissais pas. Si vous aimez bouquiner, vous serez servi !

Autre surprise : Bouillon, qualifiée de « Perle de la Semois », rivière qui creuse son entaille parmi les collines environnantes. Au détour d’une boucle apparaît la ville que surplombe une impressionnante forteresse, construite en VIIIe siècle sur l’ordre de Charles Martel. Petite capitale d’un duché dont le dernier héritier avait pour prénom Godefroy, celui-là qui est parti combattre « l’infidèle » lors de la première croisade, Bouillon invite à prolonger les séjours.

Pour ma part, je vous recommande de vous attabler à ce bistrot sans prétention, Le Baratin, qui présente régulièrement des repas-concerts. À des prix très raisonnables.

L’Ardenne : une Belgique montueuse où les hivers peuvent ressembler aux nôtres...

Au calendrier

- Les carnavals de la mi-carême (à Stavelot, à Fosses-la-Ville), avec force orchestres, parades, danses et masques.

- Tous les dimanches, à 10 h 30, visite guidée : Découvrez l’histoire de la ville de St. Vith, 0 80 22 42 09.

- 17e Festival du cinéma belge, à Moustier-sur-Sambre, jusqu’au 6 mars.

- Exposition Denk-mal célébrant le 60e anniversaire de la bataille des Ardennes, 0 80 22 92 09, jusqu’au 8 mai.

- Marché aux Îufs, à Philippeville, % 0 71 66 89 85, tourisme.philippeville@swing.be : dans le temps de Pâques, artistes, artisans et commerçants viennent y présenter leurs créations et produits.

- Premier Festival Découverte de la bière, à Ciney ; du 9 au 11 avril. À lire avant, pendant ou après, la brochure Bière 2005, Chemins de saveurs, pour découvrir l’Ardenne et même toute la Wallonie... à travers ses bières, son histoire, des brasseries, des circuits.

- Festival international du rire, à Rochefort, du 21 avril au 8 mai.

Ski

Malgré l’altitude plus élevée, l’Ardenne et ses forêts profondes restent soumises aux influences du climat océanique. Aussi, en date du 5 février, toutes les pistes de ski de fond et de ski alpin étaient fermées, que ce soit aux Hautes-Fagnes, dans l’Eifel belge, à Ster-Francorchamps ou à Ovifat, qui culminent aux environs de 600 mètres. Tous les jours, le Téléphone des neiges des Cantons-de-l’Est (0 80 22 74 74) donne les conditions de météo et d’enneigement. Consulter également la brochure Sports d’hiver en Ardenne qui présente 58 pistes de ski de fond, une dizaine de stations de ski alpin et de luge.

Hébergement

Pays prospère, la Belgique peut se révéler chère. Heureusement, existent des formules qui permettent de se loger à des prix qui n’étranglent personne.

- Maisons de Wallonie 2005 : plus de 350 adresses de gîtes à la ville ou à la campagne, de villages-vacances.

- Plusieurs établissements des Cantons-de-l’Est, regroupés au sein du réseau Charme Hotels, proposent divers forfaits d’hiver (valables jusqu’au 31 mars) et des week-ends gastronomiques. Certains possèdent des spas et des équipements de remise en forme. Une brochure couleurs est disponible auprès de la centrale de réservation de l’Office du tourisme des Cantons-de-l’Est : 0 80 28 09 90.

Guides

- Belgique, Guide du Routard.

- Les Plus Beaux Villages de Wallonie, brochure qu’on peut se procurer auprès de leur association : 7, rue Haute, 5332 Crupet, 32 83 65 72 40.

- Tables de Wallonie 2005 : une centaine d’établissements y sont répertoriés.

Renseignements

- Centre d’action touristique des provinces wallonnes, 5, rue de l’Église - 6980 La Roche-en-Ardenne, 32 84 41 19 81, ardenne@catpw.be. Distribue le Tourist-Journal 2004-2005 consacré aux activités hivernales auxquelles on peut s’adonner dans les Cantons-de-l’Est, avec ou sans neige.

- Office de promotion du tourisme Wallonie-Bruxelles, 43, rue de Buade, bureau 525, Québec G1R 4A2, (418) 692-4939/4974, www.belgique-tourisme.qc.ca, www.clubescaspades.be.

- Office de promotion du tourisme Wallonie-Bruxelles, rue Saint-Bernard 30, 1060 Bruxelles, Belgique, 32 2 504 03 90

Normand Cazelais

Le Devoir - 12 février 2005
 
« Goûtez la révolution » : Taybeh, brasseur en Palestine et fier de l’être
Entre malt et houblon
Munich entre culture, houblon et royauté
There’s more to holiday boozing than Stella
Bière, une premium, sinon rien
Visit the beer capital of the world
Les « jardins à bière » de Prague
Les micro-brasseries trinquent à leur succès
La République tchèque victime de son succès ?
Bienvenue à Copenhague
Les trappistes
Bière flambée
Vacances (ou presque) à l’abbaye
Grève dans tous les sites d’InBev
Belgian beer gets the travel bug
Une pompe à bière chez soi
Enquête sur l’Inspection sociale
Chicagoist’s "Beer of the Week": Lucifer
Stage de formation à la fabrication artisanale de la bière
La bière belge associée au fromage belge
Oktoberfest 2006
Oktoberfest in Munich Means Doing Deals Between Beer, Bratwurst
Oktoberfest : d’où vient cette fête ?
« Oktoberfest »
Texas Craft Brewers Festival
La bière coule à flots sur Montréal
A summer of beer festivals
Labatt investit dans le rire
Fête, bières et compagnie à Chambly
Beer and wine prices pick up ahead of Tet
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé