Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Actualité -> Economie -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Sapporo pourrait être vendue, Inbev discute avec Anheuser-Busch

Deux sociétés mères de brasseurs canadiens pourraient changer de main ou fusionner au cours des prochaines semaines.

La japonaise Sapporo, qui a acquis la brasserie Sleeman (ALE) en août dernier, est courtisée par un fonds américain, le Steel Partners, qui lui a soumis une proposition de rachat de jusqu’à 66,6% des droits de vote de la compagnie.

Le fonds est déjà le plus important actionnaire de la compagnie. Au 31 décembre dernier, il détenait une participation de 17,52% dans la japonaise.

Si Steel Partners parvient à augmenter sa participation, il prévoit lancer une offre à tous les actionnaires de la compagnie, à un prix estimé de 825 yens par action. Ce prix représente une prime de 19,21% par rapport au cours moyen de fermeture du titre sur une période de trois mois, qui court à partir de la date d’envoi d’une proposition expédiée à Sapporo.

Steel Partners a demandé à Sapporo d’entreprendre une vérification au préalable (due diligence), mais il n’a pas obtenu la coopération de la direction.

Un porte-parole de Sapporo a toutefois indiqué que la compagnie allait considérer la proposition de Steel Partners.

InBev

Par ailleurs, un quotidien brésilien écrit que le brasseur InBev, qui est propriétaire de la Brasserie Labatt, a entamé des discussions de fusion avec l’américaine Anheuser-Busch (BUD).

Selon un article du Valor Economico, qui cite une source non identifiée, InBev aurait entamé des pourparlers avec Budweiser du fait que sa capitalisation boursière surpasse celle d’Anheuser-Busch.

Mercredi, la capitalisation boursière d’Anheuser-Bush était de 38,6G$ US, contre 41,9G$ US pour celle d’InBev.

Les exploitations des deux brasseurs seraient complémentaires. InBev est concentrée en Amérique latine, au Canada et en Europe, alors qu’Anheuser-Busch est le producteur dominant aux États-Unis et possède des exploitations importantes au Mexique.

En plus des marques Labatt, InBev brasse notamment les marques Stella Artois, Brahma et Beck.

Webfin - 17 février 2007
 
Heineken to take over Mexican beer brands in U.S.
Les bons résultats de BBH ravivent la rivalité entre S&N et Carlsberg
InBev Profit Rises; Job Cuts to Be Sped Up in Europe
Official: Brewery may be put up for sale
Newmarket facelift on way as brewery site sells for $162m
San Miguel to Spin Off Beer Assets, Move Into Mining
Czech brewer Lobkowicz’s acquisition deal falls through-paper
S&N cashes in £100m on Russian beer boom
Foster’s man quits in trading scandal
NBL in big new venture
AB InBev-Hausse des profits limitée par les coûts de marketing
Mexico’s Modelo seen embracing InBev bid for Bud
Anheuser-Busch monte à 36% dans le chinois Harbin Brewery
Anheuser-Busch declines on volume drop
Anheuser pourrait s’allier à Modelo pour contrer l’offre d’InBev
Anheuser-Busch Cos. Reports Improved Sales and Earnings for the First Quarter 2006
Fruit Infused Beer
Anheuser-Busch : le management conserve toute sa confiance
InBev to take control of Anheuser-Busch
Anheuser-Busch Releases 2005 Environmental, Health and Safety Report
Brazil Regulators See `Limited’ Impact of Interbrew Entry
Heineken obtient le feu vert du Nigerian Stock Exchange pour fusionner ses deux filiales
Molson Coors fusionne avec SABMiller
Molson and Coors Issue Supplement to Joint Proxy Statement Leading Up to Shareholder Vote
InBev to Start Compulsory Offer for the Rest of AmBev
SABMiller discute avec Ian Molson et Onex en vue d’une offre pour Molson
Budweiser divertit Wall Street
Lion Brewery Being Sold
Belgian beer giant closes in on Anheuser-Busch
Molson, Coors move to shore up support
World’s largest brewer optimises lubrication
La Brahma devient la 3e marque mondiale d’InBev
Une enquête sur le prix de la bière
Les syndicats d’Inbev demandent la conciliation
InBev va devoir casser le mythe patriotique de la Budweiser
Inbev workers protest at job cuts
InBev/Anheuser-Busch : dans les coulisses du plus gros rachat en cash de l’histoire
Anheuser-Busch snags big imported beer deal
Plus de 6.000 signatures pour l’emploi Jupiler
IT Outsourcing
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé