Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Actualité -> Evènements -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Grève à la brasserie Heineken, à Mons-en-Baroeul, contre le licenciement de soixante-deux salariés

La grande majorité des salariés d’Heineken a fait grève hier suite au plan de réorganisation annoncé par la direction le 30 mai.

Banderoles, prises de paroles, drapeaux, slogans, l’arsenal des grands jours était déployé hier devant les grilles de la brasserie, sur la partie monsoise de la zone de la Pilaterie, pour sensibiliser les médias. Comme l’expliquent les délégués syndicaux qui cordonnent l’action, Christophe Dutilly (CGT) et Jean-François Mastin (FO), tous les secteurs de la brasserie sont touchés par les 62 licenciements annoncés : production bien sûr mais aussi maintenance, logistique... La pilule a d’autant plus de mal à passer qu’un plan social avait déjà eu lieu en 2005. « Ça s’était plutôt bien passé, reconnaissent les délégués, parce que les plus anciens avaient pu partir en FNE mais maintenant, il reste très peu de salariés proches de la retraite, la moyenne d’âge se situant autour de 45 ans ». À la suite de ça, expliquent-ils, ils ont dû assumer la charge de travail des partants : « Les conditions de travail s’en ressentent. On a eu plus d’accidents ces dernières années, un doigt coupé et tout récemment un malaise cardiaque. Certains accumulent les congés qu’ils ne peuvent prendre... » Bien sûr, ils ne regrettent pas leurs efforts, ajoutent-ils, car ils aiment leur entreprise mais « c’est une curieuse façon de nous récompenser en nous licenciant ! » En attendant les négociations du plan social prévues début juillet, les syndicats veulent maintenir la pression. Ils devaient rencontre le maire de Mons-en-Baroeul hier soir pour obtenir son soutien et ont demandé un rendez-vous à Martine Aubry.

Le directeur du site, Matthew Wheatley, était présent lui aussi à l’entrée de la brasserie pour discuter avec le personnel à bâtons rompus et répondre aux questions. Il explique ainsi que le plan qui a été élaboré, et qui touche aussi les installations alsaciennes du groupe ainsi que la brasserie de Saint-Omer, a tenu compte des situations locales.

« Nous ne pouvons pas y échapper car le marché est en baisse, comme on le sait. Mais pas dans tous les secteurs, ce que nous appelons nos segments. Nous allons donc nous concentrer ici sur ce qui marche, nos produits Premium ».

Cela va se traduire par des investissements lourds : une nouvelle chaîne pour les bières en boîtes (toute la production pour la France sera réalisée à Mons) qui reviendra à 21 ME, dans l’optique, à terme, d’une production de 130 000 boîtes à l’heure contre 30 000 actuellement.

Une nouvelle ligne consacrée aux mini-fûts, qui plaisent aux consommateurs français, semble-t-il, sera aussi montée : 150 000 E.

Plus une modernisation au niveau des palettes et de leurs déplacements, etc.

« Face à de tels chiffres, on voit bien que le site monsois n’est pas menacé ! Il fallait donc accompagner ces investissements, qui renforceront l’automatisation, par la réduction du personnel mais nous allons accompagner chaque salarié concerné, tenir compte des situations, individuelles et familiales... » A suivre, donc.

Jean-Marie Guichard

La Voix du Nord - 14 juin 2008
 
Progressive Grocer Names Coors Brewing Company Best in Class for Category Management in 2005
Anheuser-Busch agrees to takeover by Belgian brewer InBev, creating world’s largest brewer
Heineken lance « Berber », une bière 100% concurrente à la Celtia ?
Une bière a aussi son histoire
Busch Beer Celebrates 50th Anniversary
Workers to strike at Fosters brewery
Inbev workers protest at job cuts
Belle gueuze
Guinness brewery will not sponsor this year’s NYC St. Patrick’s Day Parade because the event bans gays, lesbians from marching
Beer Madness Round 3: The Final 4
La guerre du Ch’ti aura bien lieu
Un camion perd son chargement de bière à Saint-Omer
La bière de Noël, un coup marketing ?
La confrérie de Godefroy intronise
Le genièvre de Wambrechies
Commandes, bénéfices, célébrité... Bienvenue chez la Ch’ti !
La bière comme art de vivre...
À Hordain, ça mousse dans les cuves de La Choulette…
Encore une médaille d’or nationale pour la brasserie annoeullinoise Lepers
Née à Auchy-les-Mines, installée à Gravelines
OPA sur la Stella
Brewer Heineken Warns on Dollar Impact
Desperados fait son show chez Culture Bière !
Nigeria Breweries met la pression
Heineken Past Experience
Heineken Talks to 5 About Global Project
Heineken serving up new suds
Heineken Profit Drops on Ad Spending, One-Time Costs
Lion, Heineken talks on alliance ’advanced’
Molson présente les barils Heineken
Kronenbourg : débrayage contre l’externalisation des expéditions à Obernai
Union expects beer run to dry
Teamsters: Strike at Miller ’imminent’
La Direction de la Brasserie du Nord Récidive !
Grève à la brasserie Kronenbourg "contre les heures sup" obligatoires
Mons-en-Barœul : David, en grève de la faim pour un emploi chez Heineken
En grève depuis huit mois : manifestation devant la Brasserie Labatt
Kronenbourg : la direction défend un projet d’externalisation critiqué
Moyens de pression à la brasserie Sleeman-Unibroue
David Paresys poursuit sa grève de la faim devant Heineken
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé