Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Culture -> Tourisme -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Bozar Brasserie à Bruxelles, brasserie de luxe

C’est pour nous l’une des terrasses de ville les plus inattendues et parmi les plus agréables de Bruxelles. Posée comme un radeau au milieu de la rue Baron Horta, la terrasse du Bozar s’apparente à une retraite urbaine...

Seul regret : elle n’était pas déployée lors de notre passage, la faute à la météo. On s’est donc posé à l’intérieur pour éviter le vent frais. Sans regret, le décor de brasserie Art Déco est imparable, l’un des plus beaux de la capitale. Quand l’endroit a ouvert ses portes, on n’a pas hurlé avec les loups, préférant laisser le temps au temps. De même, aujourd’hui, alors que tout le monde s’accorde, on ne sortira pas la brosse et le cirage.

Que les choses soient claires : la cuisine de Karen Torosyan ne mérite que des éloges. Depuis l’émulsion de chèvre à la chlorophylle de petits pois – enfin un amuse-bouche qui fait sens ! – jusqu’au filet de bar rôti aux aromates, brocciu et gâteau d’aubergine de Sicile (29 euros) – un travail d’orfèvre -, en passant par le carrément génial maquereau en deux préparations (22 euros) dont on n’est pas près d’oublier le dashi vinaigré.

Non, le regret vient plutôt du caractère prohibitif de l’expérience, qui fait tourner le couvert « brasserie » aux alentours de 60 euros… et empêche donc de revenir. On pointera également un service bipolaire (un serveur adorable, l’autre totalement blasé, d’où la moyenne de 7/10) qui fait mal au moment de régler l’addition. Un mot encore pour le très fin et très racé Sancerre rouge servi au verre (7 euros) de Philippe Raimbault.

Bozar Brasserie 3 rue Baron Horta à 1000 Bruxelles
Tél. : 02 503 00 00 www.bozarbrasserie.be
Ouvert de midi à 15 heures et de 18 heures à 21 h 45

Le Vif - 12 juin 2014
 
La notoriété des bières alsaciennes entretient le grand flou sur leurs origines
Back-roads breweries
Lille by night... ou sous un autre jour
Stenay, son musée de la Bière aux 48.000 pièces et son circuit de 332 brasseries
12 bonnes raisons de passer l’été au Royaume-Uni
No beer? Come and play areodjarekput
Il est ivre, soûl, beurré, bourré et « il ne marche pas seul »
La Dodo : du malt à la bouteille
Les Torps Heineken, Desperados, Affligem, Pelforth et les autres : quelle bière pour qui et pour quoi ?
La Brasserie de la Senne dénonce un tweet "raciste" de Francken
FRAME, la brasserie californienne
Taverne de Maître Kanter passe aux mains du groupe Flo
Chronologie d’une chute
Les taverniers « Maître Kanter » en guerre contre Kronenbourg
A Paris, le restaurant Georges digère mal les syndicats
Le Cheval blanc : débit de boissons
Non aux cafés/restaurants sans tabac, oui à l’espace non fumeur
La brasserie où le client tire sa bière tout seul : une invention tchèque
Un régal au Gallopin
Nouveau : Chez Oscar
La Bourse de Bruxelles convoitée par 30 brasseurs
8e week-end de la bière sur la Grand-Place de Bruxelles
54 brasseries ouvertes sur la Grand-Place
Spécial Terrasses
Top of the hops in Brussels
5ème Week-End de la bière
Le Brussels Beer Project aussi vite sold out que Stromae
Pourquoi la Ville de Bruxelles a déshabillé le Falstaff
Un week-end à Bruxelles, la conviviale pince-sans-rire
Revered beer ages in a bomb shelter
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé