Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Culture -> Anthologie -> Article précédent   imprimer envoyer détacher  
   
À Hordain, ça mousse dans les cuves de La Choulette…

Créée en 1885 par le tonnelier Isly Dubois, la brasserie d’Hordain produit des bières de fermentation haute. Détruite en partie durant la Première Guerre mondiale, elle fut reconstruite par son gendre, Louis Lecerf qui la baptisa Lecerf-Dubois. En 1954, modernisée, elle change de propriétaire et porte le nom de Bourgeois-Lecerf. Henri Bourgeois, qui n’est qu’autre que le gendre de Louis Lecerf, s’attelle alors à la fabrication de bières à fermentation basse.

À son décès, la famille ne désirant pas poursuivre l’activité, c’est Alphonse Dhaussy, fils et petit-fils de brasseur (la brasserie Dhaussy a été en activité à Iwuy de 1895 à 1951), qui en devient propriétaire et relance la production de fermentation haute en 1977. Son fils Alain la rebaptisa en 1986 La Choulette, ce nom évoquant la tradition séculaire du chôlage (ancien jeu de crosse encore pratiqué dans notre région).

Une histoire de bulles ?

La matière première principale de la bière est le malt d’orge réalisé en malterie. La céréale subit une opération de trempage puis une germination contrôlée et enfin le séchage, ce qui permet le développement d’enzymes utilisés par le brasseur en salle de brassage.

Après concassage, la mouture de malt est mélangée à de l’eau à 45ºC dans une chaudière en cuivre, c’est l’opération d’empâtage.

Puis, chauffé à 72 ºC en respectant des paliers de températures, l’amidon se transforme en sucres fermentescibles sous l’action des enzymes produit pendant le maltage.

La filtration va permettre de séparer le moût des drèches (écorces des grains), c’est pendant la cuisson que sera versé le houblon. Après son passage dans un décanteur et son refroidissement le moût sera envoyé en fermentation. C’est la fameuse levure de bière qui va transformer le moût en bière.

La brasserie accueillera pour visite et dégustation ces samedi 8 et dimanche 9 novembre de 14 h à 17 heures. 16 rue des écoles à Hordain, 03 27 35 72 44.

La Voix du Nord - 7 novembre 2014
 
Aube - La pierre soleil (page 90)
L’Ombre de la bête
When Murphy’s law ruled town
Can’t Buy My Love
La légende de Gambrinus
Become a Better Beer Drinker, Remember the Beers You Drink
Un Guide pour le tourisme de la bière
There’s no Mystery in our Beer
The American beer industry from its earliest days
Berlin : les brasseurs de quartier redonnent des couleurs à la bière
La bière corse est née d’une discussion de comptoir
Yuengling’s chief talks about beer
Cracking Open the Beer Biz
Universal Breweries inauguré le 8 août
Adnams announce job cuts
Une nouvelle bière sur le marché mauricien
Belhaven in £2m upgrade
Quand l’environnement précède l’industrie
L’industriel camerounais, Samuel Foyou, veut lancer une nouvelle société brassicole
New salvo in brewery battle
Mons-en-Barœul : l’ancienne salle de brassagede la brasserie n’a guère changé depuis 1928
La « Weed » : une bière au chanvre étonnante
Les belles aventures du milieu du XXe siècle à Mons-en-Barœul : Jean Deflandre, industriel et créateur
Lesaffre : un champignon microscopique a fait pousser un leader mondial
Cinq ans après le premier brassin, la Page 24 est connue en Laponie !
L’histoire de la bière du Pélican : le voyage à Mons et ses grands espaces (2/3)
L’histoire de la bière Pélican à Mons : Jean Deflandre, industriel et créateur (1/3)
3ème Festibière 2007 à Jenlain
Cette élève lilloise est une spécialiste de la bière !
Les anciens de la brasserie Terken se retrouveront samedi, mais pas chez Salah
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé