Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Actualité -> Economie -> Article précédent   imprimer envoyer détacher  
   
La production de bière suisse en hausse

Malgré de mauvaises conditions météo, la production de bière suisse a augmenté. Elle s’élève à 4,64 millions d’hectolitres pour l’année 2013/2014, ce qui représente 57 litres par personne.

Les amateurs de cervoises sont de plus en plus nombreux sur sol helvétique. Le marché suisse de la bière a progressé de 1,4% pour l’année 2013/2014. La production nationale s’élève à 4,64 millions d’hectolitres, ce qui représente 57 litres par personne.

"Des mois d’été pluvieux, comme nous avons eu juillet et août, laissent des traces dans le bilan brassicole", a relevé Markus Zemp, président de l’Association suisse des brasseries, dans un communiqué publié mardi. Malgré les mauvaises conditions météorologiques, l’exercice 2013/2014 est jugé positif par la branche.

Ce bon résultat est à relier à l’augmentation de la fabrication indigène. Les brasseries suisses ont élevé leur production de 0,3% en mettant sur le marché 3,39 millions d’hectolitres de brunes et de blondes contre 3,38 lors de l’exercice précédent. Le nombre de fabricants de bière, sur sol helvétique, a également pris l’ascenseur. La Direction générale des douanes recense 473 brasseries actives contre 35 en 1985.

Les importations ont également augmenté de 4,3% pour s’établir à 1,24 million d’hectolitres. Cette progression est cependant en recul par rapport à l’année précédente puisqu’elle se situait alors à 9,1%.

Déplacement de la consommation

Au niveau des tendances du marché, on observe un report de la consommation des cafés-restaurants vers les commerces de détail. Les amateurs de bières en boivent, en effet, de plus en plus souvent chez eux et un peu moins à l’extérieur dans les bistrots et autres débits de boissons.

Sur le plan politique, l’Association suisse des brasseries combat deux objets fédéraux susceptibles, selon elle, d’affaiblir la branche : le projet "Swissness" et la révision de la loi sur l’alcool.

Si le premier objet était accepté, la bière brassée en Suisse pourrait être privée de l’appellation helvétique : le label exclut l’eau, qui compose 90% de la bière, de sa liste des matières premières. Quant à la révision de la loi sur l’alcool, elle propose d’imposer un prix minimal pour les boissons alcoolisées et d’interdire leur vente, la nuit, dans les commerces de détail.

arcinfo - 19 novembre 2014
 
Bonnes ventes en Amérique latine
Tsingtao Brewery Says 1st-Half Profit Rose 20%
Une brasserie japonaise achète Sleeman au prix de 400 millions $
Talk of Sultan’s interest good for Foster’s
Abreuvé de taxes sur les alcools forts, l’Etat épargne le vin pour raisons "sentimentales"
FEMSA Reports Double-Digit Growth in Top-line and in Profitability for 1Q06
Prévision de résultats pour Heineken "en ligne avec 2002"
Pas de marque Budweiser pour Budvar au Nigeria
AmBev’s 3rd-Qtr Profit Plunges 61% to 131.7 Mln Reais
InBev Has the Most to Gain From Buying Brewer Bavaria, ING Says
How to envision the future - using beer as an example
Les Allemands sont les plus grands consommateurs de bière d’Europe
Les brasseurs veulent faire mousser la bière que les Français dédaignent
La bière ne fait plus mousser la Suisse
La chope plus stimulante pour les femmes ?
Pure, cheap and a bit dull
Beer sales under threat
Drink binges ’cause beer belly’
Beer gut bill tops four figures
Les industriels attentifs à l’impact de la canicule
Le lucernois Eichhof vend sa bière à Heineken
Marché de la bière 2006/07 : ventes +2,5% grâce à la douceur de l’hiver
Ces brasseurs qui font pschitt - 1° partie
Le vin qui rit, la bière qui pleure
Comment les gros brasseurs verrouillent le marché
L’interdiction de tout alcool avant 18 ans progresse
Ces brasseurs qui font pschitt - 5° partie
La loi sur les cartels préoccupe les entreprises
La ville ne veut plus de la Fête de la bière
Révision de la Loi sur la radio et la télévision
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé