Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Société -> Santé -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
La bière augmente fortement le risque de goutte

Boire de l’alcool, et notamment de la bière, peut multiplier par deux le risque de souffrir de la goutte, maladie caractérisée par un excès d’acide urique dans le sang, selon une étude américaine publiée cette semaine dans le journal médical The Lancet.

JPEG - 3.2 ko
Le lien le plus étroit a été établi avec la bière, dont la consommation quotidienne double le risque de développer une goutte

Cette maladie de l’articulation douloureuse, une des plus anciennes maladies humaines, est la principale cause d’arthrite chez les hommes. Elle est moins fréquente chez les femmes, se déclarant seulement après la ménopause.

Le lien avec la boisson était connu depuis des décennies, mais la nouvelle étude en établit pour la première fois la preuve, et fait apparaître que même une petite quantité augmente le risque.

Première responsable : la bière, suivie par les spiritueux. En revanche, l’étude souligne que boire une quantité modérée de vin est sans danger. Toutefois, selon les experts, ces travaux concernaient trop peu d’hommes buvant plus de deux verres par jour pour être certain que le vin est une alternative plus sûre.

Dans l’étude conduite par les scientifiques de l’hôpital général Brigham du Massachussets et ceux des écoles de médecine et de santé publique de Harvard à Boston, 47 150 hommes indemnes de goutte depuis 12 ans ont été suivis.

A la fin de l’expérience, en 1998, 730 hommes, soit environ 2%, avaient développé une goutte.

Or plus la consommation quotidienne d’alcool était importante, plus la maladie avait un risque de se développer. Par ailleurs, la maladie avait deux fois plus de risques de se développer chez les hommes qui buvaient de l’alcool que chez ceux qui n’en buvaient pas.

Le lien le plus étroit a été établi avec la bière, dont la consommation quotidienne double le risque de développer une goutte. Pour les spiritueux, une consommation quotidienne augmente le risque de 15% environ. En revanche, il semble qu’il n’y ait pas d’augmentation du risque parmi les buveurs de vin (seuls 18% des hommes de l’étude buvaient plus de deux verres par jour).

La goutte est due à une trop grande quantité d’acide urique dans le sang. L’acide forme des cristaux qui se déposent dans les articulations, notamment dans le gros orteil, dans les articulations du pied et des chevilles. Les niveaux d’acide urique sont augmentés par les aliments et les boissons riches en purine, une substance azotée.

« On dit souvent que les médicaments contre l’acide urique sont si efficaces qu’il n’est pas nécessaire de suivre un régime alimentaire. En réalité, le régime alimentaire représente la première prévention », fait valoir le Dr John Klippel, qui préside de la Fondation arthritique américaine.

Emma Ross

Canoe - 17 avril 2004
 
Beer Spa opens in Czech Republic
Etiquetage obligatoire : exemptions
Mom’s cigarettes, Dad’s beer can affect toddlers
Pas de remèdes contre la gueule de bois
Could Beer Help Your Asthma Symptoms?
Anheuser-Busch, MillerCoors post beer ingredients
Une consommation modérée d’alcool serait bénéfique aux hypertendus
Wine ’can protect women’s hearts’
Light Beer, Low Carbs
Conférence "Bière et santé"
Une nouvelle "Leffe 9", plus forte et de qualité
One drink per day boosts breast cancer risk
Un nouvel étiquetage sur les bouteilles de bières
What’s better than low carbs, Smirnoff asks? No carbs
Les bières les plus fortes du monde
Ever Fewer Bottles of Beer on the Wall
Hard Times Drive Anheuser-Busch to Liquor
Alcool :1.300 tonnes d’importation en 2004
Alcohol ads wet whistle of youth sport clubs
Anheuser May Enter Liquor Market as Beer Demand Slows
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé